Avocats et informations juridiques

Tout ce qu’il faut savoir sur le médiateur judiciaire

Le médiateur judiciaire est le professionnel auquel le juge fait appel afin de mettre en œuvre une médiation judiciaire. Puisqu’il est compétent et qualifié, il se doit de trouver un accord afin de gérer les litiges entre deux parties. Son intervention est très prisée parce qu’il est autonome et assure le bon fonctionnement de la procédure de conciliation sans problème: https://www.avocats-tours.eu/.

Le rôle d’un médiateur judiciaire

Comme évoqué précédemment, un médiateur judiciaire doit chercher un accord à l’amiable entre deux parties adverses. Pour ce faire, il doit les recevoir dans son bureau et écouter chacune sa version dans le but de trouver une solution. Il ne fait pas d’enquête cependant, il essaie de résoudre les conflits sans avoir à passer à des procédures complexes et longues. En même temps, il faut qu’il fasse en sorte que les personnes ayant des litiges puissent, elles-mêmes, trouver une issue aux problèmes auxquels elles sont confrontées. Par ailleurs, ce professionnel se doit de communiquer avec le juge pour lui faire part du résultat final de la conciliation. Il existe deux possibilités de solutions. Si les deux parties ont pu régler le problème, la solution sera homologuée par le juge. Et elles devront à tout prix respecter cet accord. Mais si elles n’ont trouvé aucun accord, ce sera autour du juge de reprendre les dossiers en main.

D’autres articles intéressants ici:

https://www.societehistoiredudroit.fr/

https://avocat-omrani.be/

https://association-des-juristes-europeens.eu/

Les différentes formations pour occuper ce poste 

Pour accéder à cette fonction, il est indispensable de répondre à de nombreuses conditions. Il faut avoir la compétence dans la gestion des litiges et garantir son libre-arbitre et son indépendance. Il est également important de ne pas faire l’objet d’une condamnation, d’une échéance civile ou encore d’une incapacité. Il existe deux sortes de médiation : celle qui est adaptée au domaine familial. La formation qui aboutit à cette première forme a lieu dans un centre agréé par la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales: https://www.avocat-bervard.fr/. Les étudiants doivent assister à 560 heures d’études durant 3 ans, dont 70 heures de pratique au tribunal. Pour l’autre médiation, les formations sont proposées par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, l’institut catholique de Paris. Il est à noter que le médiateur judiciaire doit rester neutre et être attentif à tous les détails évoqués par les deux parties: https://www.vimy-notaires.fr/.